MENU (L)

SCYLLA - IMMORTEL (Paroles)

Plusieurs vies. Une seule tombe.
Immortel, une seconde…
Ne fût-ce qu’une seconde.

#lyrics #sanderlei #TikTok #REMIX


SCYLLA - IMMORTEL (Paroles)

Plusieurs vies. Une seule tombe.
Immortel, une seconde…
Ne fût-ce qu’une seconde.

Ce soir, j’irai sur scène
Re-savourer le goût du feu quand deux, trois milles corps se lèvent.
Qu’ils deviennent mon unique orchestre.
Je sortirai de là immortel.
Puis j’irai te voir danser sur les toits de la ville,
Au ralenti, chaque mouvement.
Tu tourbillonneras dans ta robe rouge sang.
Et tu danseras pour moi comme si au lever du jour je pouvais partir pour de bon.


Immortel, une seconde.
Laisse la belle toucher la main du monstre.
Reste avec moi, il n’y a plus rien qui compte.
Laisse-toi faire. De toute façon bientôt c’est la fin du monde.

Plusieurs vies, une seule tombe.
Immortel, une seconde.
Étrangers, ici on l’est depuis la naissance.
Petit la nuit je regardais l’espace en silence,
J’rêvais qu’il vienne m’enlever.
Une seule nuit. Une seule danse.
Rends-moi immortel,
Ne fût-ce qu’une seconde.
Prisonniers, ici on l’est depuis la naissance.


Ce soir on va vivre si fort qu’on va plier le temps.

Bébé quand tu danses, vois les nuages rouges et noirs qui dans le ciel se forment.
Vois comme la pluie, le vent te lèchent le corps.
Et ne regarde jamais vers le sol.
Ne regarde pas en bas et quand tu danses, ferme les yeux.
On sait qu’elles viennent nous éteindre les âmes.
À quoi ça sert de voir grimper les flammes ?
Elles seront d’une minute à l’autre sur ce toit.
Ce sera bientôt la fin mais mon amour ne t’arrête jamais de danser !
S’il nous reste une seule seconde,
Autant que chacune d’entre elles soient de putain de légendes.
Oublie ta peur et le temps et qu’en-dessous de nous tous ces gens crient.
Même si c’est qu’une seule seconde,


Au moins j’aurai pu voir ce que c’était d’être en vie.

Plusieurs vies, une seule tombe.
Immortel, une seconde.
Étrangers, ici on l’est depuis la naissance.
Petit la nuit je regardais l’espace en silence,
J’rêvais qu’il vienne m’enlever.
Une seule nuit. Une seule danse.
Rends-moi immortel,
Ne fût-ce qu’une seconde.
Prisonniers, ici on l’est depuis la naissance.
Ce soir on va vivre si fort qu’on va plier le temps, puis redevenir mortel.

Il n’y a plus rien qui compte.


Il n’y a plus rien qui compte.
Être immortel, ne fût-ce qu’une seule seconde.
Bébé de toute façon c’est bientôt la fin du monde.
Il n’y a plus rien qui compte.
Plus rien qui compte.
Être immortel, ne fût-ce qu’une seule seconde.
Bébé, de toute façon c’est bientôt la fin du monde.