MENU (L)

BEN plg - Les voix dans ma tête (Paroles)

T’sais, j’ai peur de mal faire, gros, et j’parle plus au micro qu’aux autres mais
Grâce à la technologie, j’peux leur dire des vraies choses
Là, j’ai d’plus en plus mal à la tête, ils m’veulent mais j’suis mal dans la fête, moi, en vrai
J’dis à tout l’monde qu’on s’élève, mais j’crois bien qu’j’ai la tête à l’envers, moi, en scred

#lyrics #sanderlei #TikTok #REMIX


BEN plg - Les voix dans ma tête (Paroles)

T’sais, j’ai peur de mal faire, gros, et j’parle plus au micro qu’aux autres mais
Grâce à la technologie, j’peux leur dire des vraies choses
Là, j’ai d’plus en plus mal à la tête, ils m’veulent mais j’suis mal dans la fête, moi, en vrai
J’dis à tout l’monde qu’on s’élève, mais j’crois bien qu’j’ai la tête à l’envers, moi, en scred
J’prie pour qu’jamais le temps n's’arrête parce que moi, j’ai pas l’temps de m'arrêter
Fin du show, j’prends un grand salaire, et ma grand-mère a pris quatre étés en un seul
J’ai peur de r'gretter face au linceul

[Couplet 1]
On est deux dans la pièce, à faire des instru' comme si ça changeait la terre, ça la change peut-être
En tout cas, j’ai ça heureusement, Martin met la mélo' et je danse
Martin met la mélodie et je pense mieux, et je panse toutes les plaies
Les doutes, les peurs, c’est rien, mais on va toutes les ken, les douleurs les plus muettes


C’est comme les gens qui parlent pas beaucoup, qui en font l’plus
C’est nous qu’on parle fort dans l’fond du bus de nuit
On reviendra toujours comme les puces de lit
Les moments où j'suis mort, c’est là où j’ressens l’plus de vie
Si c’est un peu cassé, on met plus de vis
Quand j’sais plus trop quoi dire, j’mets ma main sur son épaule en guise de bruit

[Refrain]
J’entends plus rien mais j’ai cette voix dans la tête encore
J’entends plus rien mais j’ai cette voix dans la tête encore

[Couplet 2]
J’découvre encore des rides sur les mains d’ma mère
Avant, j’tombais dans l’vide ; maintenant, j’flotte dans l’ciel


Elle, elle a l’air heureuse mais elle pleure dans sa prison dorée, ça fait des arcs-en-ciel
Nous, on est pressés d’tout d’puis la naissance
D’puis les Camel sous l’soleil, froid de décembre
Depuis qu’Karim saoule mon daron pour que j’descende
Pour qu’on empile des cendres sur des cendres, eh, eh
J’suis qu’un gamin du trottoir d’la brique (ouais)
En doudoune et cagoule à huit ans comme si on inventait la drill
On peut changer l’avenir, tu sais
Ils veulent pas t’écouter, ils vont changer d’avis
Nous, on a serré la vis et la ceinture, là, ça sent la r'vanche et la friture, l'ascenseur est bloqué, eh
Ça fera les mollets d’l’huissier, c’fils de tain-p'
Moi j’vais devenir un homme et j’vais crier "je t’aime" à mon père
J’lâche tout, j’nique le frein
Parle dans nos cœurs, vise-les bien, j’retiens ni mes coups ni mes promesses (oh)


J’monte comme le sans plomb, comme les comètes, toi, c’est des menottes ou une Rolex, eh
Les gamins crânes rasés du hazi transforment la salade en Asics (ah bah ouais)
C’est bien d’leur offrir des survêtements, faut leur expliquer qu’ils peuvent sourire, changer l’monde (oh)
J’écris sur l’tic-tac de la montre, on fait les Rick Ross, on est ricrac, on est riches d’nos émotions
Ça fait dix ans qu’on rappe, ça fait dix ans qu’ça parle dans mon ventre
Bientôt, j’mets l’un partout, balle au centre
On n'avait plus d’espoir, là, y a plus que d’la foudre dans mon sang
Là, y a plus que d’la poudre dans mon ventre, vas-y, viens et laisse voir
Là, y a plus que du soufre dans le vent et c’est bientôt qu’il souffle dans l’autre sens, ce fils de pute
Ah bah ouais (ah bah ouais)
Ça fait dix ans qu’on rappe, tu crois qu’on va choke maintenant
Nos papys dans l’ciel, nos darons dans la maintenance
Né accidenté comme les scooters en Thaïlande
J’fais qu’alimenter nos rêves d’espoir en braillant


En criant plus fort que les voix dans ma tête, au final, j’vais chanter avec elles
Nos daronnes au taff, nos darons à la vaisselle, avant internet, avant Valeurs actuelles
On est nés dans l’doute, dans un trou sans un coup d’pouce
Où ça fait vingt ans qu’le même tonton, il a un coup d’mou
On s’fera pas tout seul, on a mangé tout l’sol, tout l’seum
J’suis tout rouge à cause des coups d’pute à cause des coups d’sun
Écoute-moi, j’ai pas manqué d’amour ni d’courage, arrosé par l’orage d'vant Tom-Tom et Nana
T’en racontent des histoires, les enfants des boulevards
À trois sur un matelas sous l’seum et les nuages

[Pont]
Ah bah ouais, ouh
Ah bah ouais, ouh


[Refrain]
J’entends plus rien mais j’ai cette voix dans la tête encore
J’entends plus rien mais j’ai cette voix dans la tête encore