MENU (L)

Dinos - Mojave Ghost (Paroles)

J'viens d'là où les gens se soignent avec le rap
Là où les dépressifs boivent de Lexomil avec du Jack
Là d'où viennent tous les futurs grands d'ce monde
Mets le UCE sinon ça va t'faire tourner mal en trente secondes

#lyrics #sanderlei #TikTok #REMIX


Dinos - Mojave Ghost (Paroles)

J'viens d'là où les gens se soignent avec le rap
Là où les dépressifs boivent de Lexomil avec du Jack
Là d'où viennent tous les futurs grands d'ce monde
Mets le UCE sinon ça va t'faire tourner mal en trente secondes
Fumée noire j'inhale, j'rentre chez Gucci, la vendeuse me suit partout, elle croit qu'elle va devenir Georgina
Brabus sur la voie d'bus, laud-sa, on pèche après la prière comme si on s'lavait les mains avec de l'eau sale

Quelques larmes ont versé sur la route
Bon dans l'sexe mais mauvais en amour
Tu pleurais, tu m'évites (Tu m'évites)
T'en en soirée mais tu m'écris (Grr)
Faut qu'j'arrête de trop penser (Grr)
Faut qu'j'arrête de trop penser (Grr)


Faut qu'j'arrête de trop penser à toi

L'Hiver à Paris

J'ai tout vu sur Terre, y a qu'ma
J'ai tout vu sur Terre

Y a des lois auxquelles on n'se soumet pas (Yeah)
Y a des blessures dont le cerveau n'se souvient pas
Y a des gamos que la fourrière ne soulève pas, yeah
Le daron m'a jamais dit qu'il m'aimait parce que son daron lui a jamais dit qu'il l'aimait
La journée sur Bériz en véhicule allemand, t'as pas fini ton créneau, t'as déjà une amende (Winter in Paris)
On a cherché de l'or dans les marécages
Toutes ces salopes sont mortes comme la Malekal


C'est vrai qu'on s'ressemble mais j'suis pas des leurs
Quand j'rappais la pauvreté, j'avais pas d'haters
RER B, l'époque du racket de train, quand mon Clio 3 puait les plaquettes de frein
Quand la banquière me r'gardait d'travers quand j'montais sur Paris pour un Batignolles avec Ben Khaleb
L'époque où la sère-mi avait un coup d'avance, quand j'pensais qu'cent mille euros, c'était beaucoup d'argent
On a souvent l'mort mais rarement peur, encore un avis d'expulsion, pour ça qu'maman pleure
Tu connais rien d'ma vie, ni d'mon enfance, tout paraissait plus simple avant qu'j'arrive en France
Préfecture de Boboche, essuies tes joues, faire la queue à cinq heures du mat' pour un titre de séjour
Ce soir, toutes mes pensées s'étalent, ces fils de putes veulent me dire comment dépenser mes tales
Qu'ils aillent s'faire enculer, sept mille euros chez Roche Bobois
Mais faut qu'j'arrête d'écouter l'ange qui est à gauche de moi
Regarde au fond d'mon cœur, y a plus d'espace
J'repense à l'époque de Namek au fond d'la business class
Douze mesures de guerre, concurrence à terre


Quatrième album mais l'impression que j'commence à peine
J'ai fait ma carrière avec le cœur de Julian Ross
Chez Def Jam, j'étais la vingtième roue du carrosse
Regarde tout c'qu'on a fait pour cette saleté d'rap
Ici, on s'fait plus facilement d'ennemis que d'shabs
J'ai remis l'frein à main, c'est les rappeurs qui vendent le moins qui font le plus d'attitude quand ils t'serrent la main
Les rappeurs comme moi, faut qu'ils chantent leur peine
Dayto', Oyster flex, négro, j'entertain
J'connais d'jà les vices, 59.80, or rose, Batman jubileuse, c'est pour les arrivistes

Bonjour monde tout l'-, confiance, personne, j'ai tout vu sur Terre
Y a qu'ma daronne qui m'impressionne, j'suis toujours du-per
Bonjour monde tout l'-, confiance, personne, j'ai tout vu sur Terre
Y a qu'ma daronne qui m'impressionne, j'suis toujours du-per



Mets-moi un peu d'beat pressure pour voir
Han, okay
Mmh, mmh, mmh-mmh, mmh
Bébé, si j'me permets, on perd du temps à faire la guerre
On perd du temps à fermer nos cœurs au lieu d'nos bouches
Bébé, si j'me permets, on perd du temps à faire la guerre
On perd du temps à fermer nos cœurs au lieu d'nos bouches
Je sais que je te manque, baby, no, no, no, no, no, no (Let's go)
Pourquoi tant de fierté, babe ? No, no, no, no, no, no (Skurt, skurt, skurt)
Je sais que je te manque, baby, no, no, no, no, no, no (Skurt)
Pourquoi tant de fierté, babe ? No, no, no, no, no, no
Winter in Paris